Posh

Publié le par Matthieu

Bordeaux, quartier des Grands Hommes, lundi, aux alentours de dix-huit heures. Pas un chat dans cette rue, ils sont tous rue Sainte-Catherine à faire le boutiques ou à se dorer la pilule sur le Miroir d'Eau. C'est un des six passages qui mènent à la place, où les boutiques de luxe jonglent avec le hôtels particuliers et autres appartements de quatre mètres sous plafond.

 

Une minuscule boutique a sorti son rayonnage sur le pavé. Un présentoir de soldes de rentrée. Pelucheux et colorés, des sortes de mocassins duveteux aux allures de bichon maltais punk taille trente-quatre à trente-huit se juxtaposent sur les étagères métalliques, prenant le vent en silence. Pas un jappement, rien.

 

Un écriteau placé bien en vue indique, au marqueur rouge sang sur fond blanc, la promotion du moment. "Tout à quarante-neuf euros!" Ça fait cher le chausson funky.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article